5

Antherina suraka

0,00 €
Taille papillon
Quantité
Rupture de stock

Antherina suraka suraka

Papillon Bombyx Suraka de Madagascar

(Boisduval, 1833) (Lepidoptera, Saturniidae)

Magnifique espèce endémique de Madagascar et des Comores. L'Antherina suraka suraka est l'un des Saturniidae les plus communs dans la Grande Ile . La sous espèce Antherina suraka comorana est quant à elle uniquement présente dans les Comores . Elle est de plus grande taille et possède des couleurs et formes moins marquées . Dans le milieu naturel , ce lépidoptère se retrouve dans les forêts humides comme les zones plus sèches .

L'introduction dans les élevages remonte à quelques années seulement. De la chenille au papillon, elle vous impressionnera par ses couleurs et ses formes .

Maintenir des papillons chez soi demande la plupart du temps un matériel adapté comme une volière , des plantes tropicales avec des fleurs et des conditions d'élevage complexes . Cette espèce de Saturniidae est quant à elle beaucoup plus facile à maintenir .

À Madagascar, ces papillons sont également élevés à des fins de production de soie .

Difficulté d'élevage
Facile 20%

1.  Petite présentation

Pas si "bête"

Ce papillon possède un comportement d'autodéfense assez surprenant . En effet , lorsqu'il se sent menacé ou dérangé ils bougent les ailes afin de dévoiler les deux ocelles des ailes postérieures . Deux " yeux " apparaissent et font fuir ses prédateurs .

Il s'agit là d'une espèce très simple à maintenir car contrairement à d'autres lépidoptères ils ne volent presque pas et ne se nourrissent pas . Leur seul but est donc de se reproduire afin d'assurer une descendance . Le temps est compté car ils ne vivront que quelques jours ...

2.  Les conditions d'élevage

Elever un papillon de nuit chez soi ...

Les œufs peuvent être maintenus dans des boites plastiques fermées et avec une aération suffisante ( mailles très fines ) afin d'éviter l'apparition des moisissures . Le but étant de conserver une atmosphère très humide tout en évitant que les chenilles ne s'échappent à la naissance . 

Température : Environ 20 à 28°C

Hygrométrie : Environ 80%

Les chenilles seront élevées ensemble dans des boites adaptées à leur taille . 

Le fond de la boite peut être recouvert d'essuie-tout afin de faciliter le nettoyage . 

Elles ont besoin d'humidité . La plupart du temps , si la boite d'élevage n'est pas trop aérée , l'humidité apportée par la plante nourricière sera suffisante . 

Il ne faut surtout pas que la boite soit saturée en humidité ou que la plante nourricière soit mouillée .

Il faut nettoyer régulièrement la boite et changer l'essuie-tout afin de conserver un environnement propre .

Température : Environ 20 à 28°C

Hygrométrie : Environ 80%

Les chrysalides seront placées directement dans la volière. Elles seront suspendues à des branches ou accrochées en hauteur . Le but est de leur laisser de la place à la naissance pour que les papillons puissent déployer correctement leurs ailes . 

Il faut maintenir les chrysalides et la volière humides . 

Température : Environ 20 à 28°C

Hygrométrie : Environ 80%

Les adultes quant à eux , seront donc directement dans la volière dès leur naissance . Ils volent peu mais ont besoin de surface d'accroche pour pouvoir se poser . 

La volière sera adaptée en fonction du nombre d'individu et doit être aérée mais humide . Exemple : pour deux couples , notre volière 40x40x60 est un minimum . Attention si la volière est trop grande , le couple risque de ne pas se rencontrer ... vous connaissez le resultat .

Il n'est pas indispensable de placer la plante nourricière dans la volière . Si ce n'est pas le cas les œufs seront pondus et collés directement sur la volière .

Température : Environ 20 à 28°C

Hygrométrie : Environ 80%

Volière 40x40x60 19.99€

Ce qu'il vous faut :

3.  Le cycle

De l'oeuf au papillon

L'œuf est de forme ovoïde et mesure environ deux millimètres de diamètre . Il est de couleur brun rosé. Il faut etre vigilant lors de la récolte  pour ne pas abimer les oeufs , en effet les papillons utilisent une "colle" pour les fixer au support . 

Durée d'incubation : 8 à 10 jours à température ambiante ( 20/21°C ) . 

A l'éclosion les chenilles sont noires avec des excroissances jaunes/orangés et mesurent environ 6/8mm . 

La chenille va muer et donc changer de "peau" afin de grandir. Elle va donc naître au stade L1 puis à chaque mue on rajoutera un stade ( jusqu'au stade L5 ).

Les jeunes chenilles grégaires, se dispersant à partir du stade L3.

Au stade L3 , la chenille va commencer à verdir tout en conservant ses excroissances jaunes/orangés .

Au stade L4 , la chenille devient verte avec des excroissances rouges . 

Au stade L5 et dernier stade, la chenille reste verte toujours avec les excroissances rouges mais développe aussi des pigments noirs autour des stigmates. Elle mesure 7 à 9 centimètres.

Avant la mise en cocon , elle va changer légèrement de couleur et ses anneaux vont devenir légèrement vert foncé.

Durée du développement : 1 mois environ (température élevée et humidifications fréquentes) . La durée est aussi dépendante de la température d'élevage . Avec une température plus élevée , le développement est légèrement plus rapide . 

Les chrysalides sont faites avec des fils de soie et de couleur blanche . L'élaboration de ce cocon peut se faire soit dans les branches de la plante nourricière soit directement au sol ( dans l'essuie-tout ) . La soie est très solide mais le tissage reste grossier . En présence d'humidité , les cocons vont brunir . 

Durée incubation chrysalide : 1 mois environ . 

Les adultes ne s'alimentent pas et ils ont la particularité d'orienter l'abdomen vers la gauche . La femelle est plus grande que le mâle . Ce dernier possède des bandes blanches moins marquées . 

L’accouplement dure plusieurs heures et la femelle peut pondre environ 200 œufs. La femelle fécondée pond dès le jour même et ce jusqu’à sa mort.

Cette espèce possède un cycle biologique court (2,5 à 3 mois) permettant d'effectuer 4 à 5 générations annuelles.

Durée de vie de l'adulte : 7 à 10 jours . 

4.  Les plantes nourricières

Un peu de verdure ...

Les principales plantes nourricières sont le laurier roseNerium oleander ) et le troèneLigustrum ) . Cependant il est possible de les élever avec des feuilles d'arbres fruitiers ou même avec Crataegus, Eugenia, Fagus, Liquidambar, Maesa, Salix, Schinus, Strophanthus, Vitis vinifera  .

Il est primordial que la nourriture soit fraîche . Pour la conserver plus longtemps il est conseillé de placer les tiges dans un petit récipient d'eau . Attention , les chenilles ne doivent pas pouvoir y rentrer , sinon il y a un gros risque de noyade . 

Antherina suraka

0,00 €
Commentaires (0)
Aucun avis n'a été publié pour le moment.